Forum Théâtre Magazine

   

     

 62ème Festival de Cannes 

     

FESTIVAL  INTERNATIONAL  du  FILM  de  CANNES

     

   

     Sommaire           Cannes, d'un Festival l'autre

     

Cinéphiles hors compétition

au Festival de Cannes 09

   

     

     ©  Theothea.com

     

Le festival de Cannes est une compétition cinématographique internationale organisée par des professionnels pour des professionnels.

Fort de ce précepte ayant inspiré et dirigé sa création dans l'ancien Palais en 1946, il est toutefois manifeste que depuis son déménagement dans le nouveau Palais en 1983, une place grandissante avait été octroyée à la cinéphilie.

Au point qu'aux années innovantes de la présidence de Gilles Jacob, a été élaboré un cadre sur mesure se concrétisant par une accréditation dite " cinéphile ".

Toutefois sa maintenance et sa délivrance ont toujours été maintenues indépendantes de l'organisation professionnelle en localisant celles-ci à l'extérieur des bâtiments du Palais du Festival.

   

     

     ©  Theothea.com

   

Régi par des accès très limités et dûment codifiés aux projections officielles et parallèles, ce sésame a minima regroupe essentiellement des scolaires, un "quota dédié" à la ville de Cannes, et, sur justificatifs, une majorité effective de "cinéphiles".

Ainsi, hétérogène dans sa base de postulants, le concept initiateur de cette accréditation, en marge du système professionnel et de la presse, repose, dans son principe fondateur, sur une ouverture du Festival vers le grand public.

Au fur et à mesure des années de fonctionnement, des retouches sur les prérogatives et autres limitations n'ont cessé d'être actualisées à l'instar des autres catégories d'accréditations et de laissez-passer temporaires.

   

     

     ©  Theothea.com

   

Au fil des années, un modus vivendi des festivaliers a permis de répartir au mieux les cartons d'invitations nécessaires à l'accès du Théâtre Lumière.

En effet, les invitations professionnelles en surnombre, pouvaient faire l'objet d'une libre redistribution sur le parvis en permettant, notamment, aux badgés cinéphiles d'assister aux projections de la compétition.

Ainsi, grâce à cette variable d'ajustement des cinéphiles et comme dans une grande solidarité entre accrédités de toute classification, la jauge du Théâtre Lumière était, bel et bien, remplie au mieux des invitations effectivement distribuées.

   

   

     ©  Theothea.com

   

Cependant aux premiers jours du 62ème Festival, une directive s'abattait soudain aux contrôles d'accès:

" Les invitations professionnelles sont, désormais, réservées exclusivement aux badgés professionnels ".

Ce qui pouvait aisément être interprété comme:

" Circulez badgés cinéphiles, pour vous, il n'y a plus rien à voir, des films en compétition " et en conséquence " Allez - vous faire - voir les films des sélections parallèles ".

   

   

    ©  Theothea.com

   

Pourquoi pas, en effet, " La semaine de la critique ", " La quinzaine des réalisateurs " & " Un certain Regard ", du moment que cela corresponde à un libre choix assumé ?

Mais, tel n'était plus le cas de cette perspective unilatérale, décrétée par une décision organisationnelle non identifiée aboutissant, en définitive, à une jauge du Théâtre Lumière, très souvent incomplète.

La pagaille des invitations en souffrance faisait, alors, rage sur le parvis du Bunker où des combines et des trocs les plus invraisemblables apparaissaient, au grand dam de la belle et, ô combien cinéphilique, solidarité d'avant ce stupide " grain de sable ".

   

   

     ©  Theothea.com

   

Comment faut-il interpréter cet apparent recentrage professionnel, voire cette nouvelle tendance à la re-fermeture du Festival sur lui-même?

Ne serait-il pas temps, au contraire, d'appréhender la cinéphilie comme une composante essentielle du rayonnement universel du Festival de Cannes ?

   

   

     ©  Theothea.com

   

Entre passe-droit local et presse officielle, n'y aurait-il pas, de fait, une place inhérente aux relayeurs d'opinion en ligne, pour un véritable statut identifié "cinéphile"?

En effet, à l'ère du numérique, ne faudrait-il pas constituer, sous accréditation spécifique, un cadre structurel aux bloggeurs et autres webmasters qui contribuent à la rédaction et à la diffusion sur le net, des comptes-rendus, critiques et autres infos de ce prestigieux rendez-vous cinématographique annuel.

   

 

     ©  Theothea.com

   

En ce début de XXIème siècle, l'organisation du Festival de Cannes s'honorerait donc à reconnaître que sa notoriété et sa renommée sont désormais la résultante d'un dosage proportionnel entre des catégories de festivaliers différenciés et complémentaires et que, par conséquent, il est donc impérieux autant que judicieux de les convier et de les respecter chacune, à parts entières.

Theothea le 03/0709

         

    

       

Le Festival  de Cannes 2009

ses palmarès

en consultation sur le web:

     

     

- Compétition officielle

- Quinzaine des réalisateurs

- Semaine de la critique 

   

   

FESTIVAL  INTERNATIONAL  du  FILM  de  CANNES

depuis    1997

     

                ©  Theothea.com

       

Retour

     Sommaire           Cannes, d'un Festival l'autre