Magazine du Spectacle vivant ...

   

 

   

Les    Chroniques   de

  

23ème  Saison     Chroniques   23.36   à   23.40    Page  440

 

     

          

             

© Theothea.com    

   

       

   

       

© Theothea.com    

     

       

     

© Theothea.com    

   

     

                

     

© Theothea.com    

     

     

           

     

71ème Festival de Cannes 2018

La Croisette 2018

   

Les Molières 2018

Les Nominés & Lauréats 2018

Les Molières 2018

           

R E V I V A L

Stones 14 on Fire Paris

Wight ! + 48 années après

     

Toutes nos  critiques   2018 - 2019

Les Chroniques de   Theothea.com   sur    

   

THEA BLOGS                    Recherche   par mots-clé                    THEA BLOGS          

ORIGINES

Aux « Origines » du Cirque 44ème création Compagnie Alexis Gruss

     

de & mise en scène Stephan Gruss  

avec Alexis Gruss, Gipsy Gruss, Stephan Gruss, Firmin Gruss, Svetlana Lobova, Alexandre Gruss, Charles gruss, Romuald Bruneau, Louis Gruss, Joseph Gruss, Geoffrey Berhault, desire Cardinali Chavez, Eva Poirieux & l'orchestre dirigé par Sylvain Rolland    

****

     

Théâtre Cirque Alexis Gruss

   

Cie Alexis Gruss – © Eloise Vene

           

Les années se succédant, la compagnie Alexis Gruss est devenue, non seulement, l’un des points focaux de chaque saison du spectacle vivant mais encore, davantage, une sorte de phare générationnel où le public peut suivre, quasiment en temps réel, l’évolution, les avancées, les progrès d’une troupe se référant au patronyme Gruss, celui qu’Alexis (74 ans) ne cesse de transmettre à ses deux fils (Stephan & Firmin) ainsi qu’à l’ensemble de sa descendance dont ses quatre petits fils (Alexandre, Charles, Louis & Joseph) qui, ainsi peu à peu, s’emparent de ce relais circassien presque génétique tout en portant à l’état de grâce l’œuvre du patriarche toujours aux commandes de l’esprit équestre présidant aux destinées du « Cirque à l’ancienne » fondé par lui-même sous les auspices de Silvia Monfort en 1974.

Aujourd’hui, après quatre années d’un fructueux et enthousiasmant partenariat avec les Farfadais autour de « Pégase & Icare » ainsi que de « Quintessence », voici donc, qu’en saison 18-19 pour sa 44ème création, la Compagnie Gruss effectue un véritable retour aux sources en remontant le temps jusqu’aux « Origines » du Cirque qui peuvent être datées en fonction de l’apparition du concept de « piste » initié en 1768 par le major de cavalerie anglais Philippe Astley initialisant celle-ci sur 13 mètres de diamètre et 40m de circonférence.

Actuellement, les écuries de la compagnie Gruss détiennent une cinquantaine de chevaux hautement racés dont une quarantaine participent directement à « Origines » conçu et mis en scène par Stephan Gruss.

La chorégraphe Sandrine Diard est en charge plus spécifiquement de la perspective théâtrale de cette réalisation qu’elle souhaite sublimer de manière artistique et esthétique à partir de la relation homme/cheval.

Durant deux heures et demie, le spectacle en cinq actes et une trentaine de tableaux structurés par un entracte, illustre les phases emblématiques de cette saga équine de 250 ans que la famille Gruss incarne, elle, depuis un siècle et demi sur six générations.

Eva Poirieux raconte, anime et chante, accompagnée par l’orchestre de 10 musiciens dirigés par Sylvain Rolland en présentant les techniques, les disciplines équestres s’esquissant autour de la jonglerie, l’acrobatie et la voltige depuis les parades militaires du XVIIIème siècle jusqu’à nos jours.

Ainsi « La Bardote impromptue » et « Le poste à 17 chevaux » flirtent avec des prouesses dignes de records spectaculaires où, nécessairement, tout le monde retient son souffle.

La deuxième partie du show intitulée « Des racines et des ailes » procède de la synthèse contemporaine à la fois ingénieuse et poétique atteignant son point d’orgue dans la fascinante prestation de Stevana Lobova & Firmin Gruss interprétant leur « duo amoureux dans les airs et à cheval ».

La dynastie Alexis Gruss n’a jamais été aussi cohérente qu’avec ce spectacle mémoriel où trois générations sont en piste de façon assumée, compétente et performante alors que la prestation sobre, intense et resplendissante de l’« Amazone » Gipsy épouse d’Alexis, le Maître écuyer fondateur, est comme garante de son authenticité et de sa qualité, à l’image de ce collectif patrimonial à nul autre pareil.

Selon ses habitudes hivernales parisiennes, le chapiteau se tient à l’orée du Bois de Boulogne, non loin de la porte de Passy atteignant ainsi le début mars avant de partir en tournée hexagonale selon une suite de « Zénith & Aréna » paradant jusque fin mai 2019.

Theothea le 10/01/19     

           

         

Cie Alexis Gruss – © Eloise Vene

                                                        

   

                   

© Theothea.com

XXX

de  

mise en scène

avec  

****

     

Théâtre

   

© Theothea.com

                                                 

prochainement

       

             

© Theothea.com

XXX

de  

mise en scène

avec  

****

     

Théâtre

   

© Theothea.com

                                                 

prochainement

       

             

© Theothea.com

XXX

de  

mise en scène

avec  

****

     

Théâtre

   

© Theothea.com

                                                 

prochainement

       

             

© Theothea.com

XXX

de  

mise en scène

avec  

****

     

Théâtre

   

© Theothea.com

                                                 

prochainement

       

             

© Theothea.com

Recherche   par mots-clé